Demandez dès maintenant une offre sans engagement

Destruction de documents : la solution idéale pour protéger vos données confidentielles !

La destruction de documents occupe une place toujours plus importante dans la protection des données. Que devez-vous faire pour vous débarrasser de vos vieux papiers ?

Aujourd’hui, en matière de protection des données, nous pensons en priorité aux données numériques. En raison des signalements toujours plus alarmants de fuites et de défaillances dans les grandes entreprises, ainsi que des impressionnants volumes concernés, cela est parfaitement compréhensible. Selon les estimations, entre 40 et 50 zettaoctets de données sont actuellement stockés au format électronique, sachant qu’un zettaoctet correspond à un milliard (!) de téraoctets. Dans ce contexte, on oublie aisément que les documents physiques contenant des données sensibles sont toujours plus nombreux. Les responsables des entreprises et leurs collaborateurs doivent par conséquent prendre conscience du fait que tous les documents ne peuvent pas être jetés à la poubelle sans précaution.

La valeur sous-estimée des données internes

Pour les entreprises telles que les cabinets d’avocats, les hôpitaux ou les assurances, il est évident que presque tous les documents contiennent une forme ou une autre d’informations qui ne doivent surtout pas être accessibles à des tiers. Les patients ou les clients partent du principe que leurs données sont traitées dans la plus stricte confidentialité et détruites le moment venu. Pourtant, même dans les entreprises qui ne conservent pas ou que peu de données client sensibles (ce qui est particulièrement rare de nos jours), il ne faut pas se contenter de jeter les piles de vieux papiers à la corbeille. Après tout, nous sommes tous amenés de temps à autre à imprimer un devis ou à préparer des informations de fabrication ou de processus sensibles pour une présentation interne. Sans oublier les données des collaborateurs : une simple liste de dates d’anniversaires se retrouvant entre de mauvaises mains peut constituer une infraction à la législation sur la protection des données, sans même parler des bulletins de paie ou des retraites. Vous vous demandez peut-être : « Qui peut bien s’intéresser à nos vieux papiers ? ». Réfléchissez bien : les liasses restent souvent toute une nuit sans surveillance sur le bord du trottoir. De plus, les individus malfaisants savent très bien repérer les entreprises dans lesquelles cela peut valoir la peine de fouiller les vieux papiers de fond en comble.

Destruction de documents : un broyage irréversible

Pour préserver la confiance de l’ensemble des parties prenantes telles que les clients, les partenaires commerciaux et les collaborateurs, les documents contenant des données sensibles doivent par conséquent être déchiquetés. Contrairement aux petits appareils disponibles dans le commerce spécialisé, des dispositifs extrêmement performants sont utilisés pour la
destruction professionnelle des documents. Ceux-ci garantissent un broyage des documents si fin qu’il n’est pas possible de les reconstituer ensuite même au prix de nombreux efforts. Si vous collectez les documents dans votre entreprise afin de les faire détruire par un prestataire spécialisé, veillez à ce que les
bacs de collecte utilisés ferment à clé. Un prestataire de services professionnel vient chercher les documents sensibles sur site et documente l’ensemble du processus jusqu’à leur destruction. Ainsi, vous pouvez vous conformer aux exigences de protection des données les plus
strictes. Sinon, la destruction des documents peut avoir lieu au moyen de
broyeuses mobiles. Ces véhicules permettent de procéder à la destruction directement sur le site de votre entreprise.

Éveiller les consciences

Le plus grand défi en matière de traitement des données demeure sans doute la nécessité de sensibiliser à la question. Un collaborateur qui souhaite ranger rapidement son bureau et jette une pile de documents imprimés à la corbeille ne pense certainement pas à mal. Mais quand ces documents se retrouvent entre les mains de criminels, cela ne change rien : le mal est fait. C’est pourquoi nous ne pouvons que vivement vous recommander ce qui suit : rappelez-vous régulièrement, ainsi qu’à vos collaborateurs, qu’une gestion rigoureuse de tous les documents associés à une destruction sécurisée et conforme à la législation sur la protection des données est l’affaire de tous.

Create date: 18.03.2020 | Auteur Reisswolf